Monument en hommage aux OPEX

ÉDIFICATION D’UN MONUMENT EN HOMMAGE AUX SOLDATS MORTS EN OPEX

 Le ministère de la Défense développe une politique spécifique de reconnaissance envers les soldats engagés dans les Opérations extérieures (OPEX) menées par la France. C’est pourquoi le principe de l’édification d’un monument en mémoire des soldats morts en OPEX a été retenu.

Ce mémorial, qui a vocation à devenir le 10ème haut lieu de la mémoire nationale, sera situé à l’intérieur du parc André Citroën, dans le 15ème  arrondissement de Paris, à proximité du site de Balard, nouveau lieu d’implantation du ministère de la Défense.

C’est dans ce cadre que les services du ministère de la Défense ont engagé la préparation de cette opération, en étroite concertation avec la Ville de Paris, propriétaire du parc, en vue d’une cérémonie inaugurale et symbolique de pose d’une première pierre au début de l’année 2017 (source : FNAM).

 


Une enveloppe de 450 000 € pour le Mémorial aux Morts en OPEX
Où en est le projet de mémorial en hommage aux morts en opérations extérieures (534 morts, entre 1963 et septembre 2016) qui doit être installé, à Paris, dans le jardin Eugénie-Djendi du Parc André-Citroën? La réponse partielle se trouve dans un avis n° 16-146068 publié le 7 octobre (réponses attendues avant le 24 novembre prochain), avis qui concerne le concours en vue de la réalisation de l’ouvrage.
Cet ouvrage, selon l’avis, « devra être auto-stable. Pour ce type de réalisation, la réglementation prévoit une charge au sol de 500 kg/m2. Sa solidité, en toutes ses parties, devra être telle qu’il ne se détériorera pas avec le temps. Une dédicace générale expliquera le sens du mémorial : « Aux militaires des opérations extérieures Morts pour la France Hommage de la Nation ». Cette dédicace doit être immédiatement et clairement perceptible par les visiteurs, afin de les inciter à une attitude respectueuse à proximité du mémorial. Il faudra proscrire tout affichage sous forme électronique. »
Cet avis précise aussi que « le coût plafond de l’opération, toutes prestations incluses, est fixé à 450 000 euro(s) (T.T.C.). Il comprend les coûts suivants :
– no1 : le coût des prestations hors travaux : diagnostics, CSPS, contrôle technique, indemnités des candidats retenus ;
– no2 : le coût de la conception du monument ;
– no3 : le coût de maîtrise d’œuvre ;
– no4 : le coût prévisionnel des travaux : réalisation du monument.
Les postes no 2, 3 et 4 sont à la charge du candidat ».
Trois candidats seront retenus lors de la phase finale.
La livraison du monument est prévue en juin 2018. Une cérémonie « inaugurale et symbolique » est annoncée pour mars 2017, après l’annonce du nom du lauréat fin janvier 2017.
opex
Rappel des objectifs généraux du maître d’ouvrage:
Selon l’avis, « l’opération consiste à réaliser un mémorial national en hommage aux soldats tués en opérations extérieures. Il comportera les noms des militaires « morts pour la France » au cours d’une opération extérieure (OPEX), à ce jour et dans l’avenir. Ce mémorial devra revêtir une double signification :
– aux combattants des OPEX, il signifiera que la Nation n’oublie pas ceux dont le sacrifice ultime témoigne de la valeur de leur engagement de soldat ;
– au public, il rappellera que la liberté dont il jouit n’existe que grâce à ceux qui sont prêts à donner leur vie pour sa défense.
Au-delà de l’expression de la reconnaissance de la Nation, le mémorial revêtira le caractère d’un signal qui rappellera la permanence des engagements de la France. Confrontée à l’instabilité de l’actualité, la mémoire des OPEX doit trouver dans ce mémorial l’expression de la permanence et de la pérennité. Par conséquent, il devra manifester la volonté d’entretenir la mémoire des OPEX, être le symbole de l’engagement et du rôle de la France dans les « affaires du monde » et être digne du sacrifice des soldats. »
(Source : FNAP)
caille_02

Message du Général Caille, Président national

Chers Amis de l’UNP,

Le 1er octobre, à l’occasion de la Saint Michel nationale à Paris, laquelle a été une réussite par l’image que nous avons donnée tant aux Invalides que sur les Champs Elysées et à l’Arc de triomphe, le Conseil National m’a élu Président de l’UNP pour les huit mois à venir.

Je vous remercie tous pour la confiance que vous m’accordez au travers des suffrages de vos présidents de section. Et je veux donc m’adresser une nouvelle fois directement à vous en vous envoyant ces quelques lignes, tout en sachant, hélas, que certains de nos membres ne sont pas reliés au réseau informatique.

Ceux-ci seront informés en conséquence par vos présidents de section qui vous rapporteront les propos que je leur ai tenus et relatifs aux quatre mois de ma présidence par intérim, à mon constat et mon appréciation de la situation actuelle de l’UNP, et enfin à mes projets pour l’avenir de notre association.

Je vous redis que les domaines où l’UNP doit déployer son énergie sont la solidarité, la mémoire, le patriotisme et le soutien aux jeunes camarades d’active. Ces domaines sont notre raison d’être et notre pérennité.

  • Pour cela j’ai fixé quatre priorités qui doivent nous guider et nous mobiliser :
    • le recrutement pour consolider nos effectifs ;
    • le rayonnement pour que nous soyons mieux connus et reconnus des autorités et de la population ;
    • la communication pour donner la vraie et meilleure image de l’UNP aux jeunes en activité, pour faciliter les relations entre nous et pour nous rendre plus efficaces dans nos projets et notre action au quotidien ;
    • la solidarité pour donner un sens concret à notre engagement au sein de l’UNP.

D’ores et déjà, j’ai entrepris une évolution dans la gouvernance de l’UNP en demandant à chacun des membres du Conseil d’Administration de davantage s’investir dans la mise en œuvre des priorités que j’ai fixées. Par ailleurs dès mon retour du congrès de l’Union Européenne des Parachutistes j’entamerai une tournée afin de visiter les 11 régions dans le trimestre à venir. Enfin nous préparons avec ardeur l’inauguration officielle de la Maison du Para, votre Maison, en concomitance avec la traditionnelle cérémonie d’hommage à André Zirnheld.

Ainsi, j’ai annoncé ce que je souhaitais pour l’UNP. Vous m’avez élu pour cela. Fort de cette légitimité, je me dois de mettre en application ce que j’ai dit et voulu. Je le ferai.

Comptez sur moi pour que l’UNP, engagée sur la Piste sans fin, ne s’arrête pas et aille, plus forte et plus unie, encore plus loin !

Général Patrice CAILLE
Président national de l’UNP