Agression d’un sous-officier à Castres

Nous venons d’apprendre qu’un sous-officier du 8ème RPIMa a été violemment agressé à l’arme blanche.
Le Général Caille, Président national, le Conseil d’administration et l’ensemble des adhérents de l’UNP tiennent à lui exprimer leur soutien et lui souhaitent un prompt rétablissement.

Décès d’un sous-officier du 13ème RDP

L’armée de Terre déplore le décès d’un sous-officier du 13e Régiment de Dragons Parachutistes. Pris d’un violent malaise au cours d’un exercice dans la région de Périgueux la nuit dernière, ses camarades lui ont immédiatement prodigué les premiers soins avant qu’il ne soit pris en charge par les pompiers puis par le SAMU, en présence de la gendarmerie. Malgré les efforts des secouristes, il est décédé vers 3h00 du matin (source : Ministère de la Défense).

 

 

Le Général Caille, Président national, le Conseil d’administration et l’ensemble des adhérents de l’UNP tiennent à assurer les proches de ce camarade, les paras du 13 et les membres de l’Amicale de leur soutien total dans cette épreuve et leur adressent leurs très sincères condoléances.

Que l’archange Saint-Michel l’accueille auprès de lui.

 

Décès du colonel Henri de Stabenrath

Le colonel Henri de Stabenrath a rejoint l’archange Saint Michel le 7 mai 2016. Il venait d’avoir 88 ans. Successeur du général Paul Aussaresses, il a assuré la présidence de l’UNP de septembre 1994 à septembre 1995, avant de céder la place au général Noël Chazarain qui, conformément aux statuts ne pouvait prendre ses fonctions plus tôt.

La messe d’obsèques aura lieu le jeudi 12 mai, à 15 heures, en l’église du Sacré-Cœur de la Tremblade (Charente maritime).

 

Le Général Cambournac, le Conseil d’administration et tous les membres de l’UNP adressent leurs très sincères condoléances à la famille et aux proches du colonel de Stabenrath.

Décès de trois militaires français en opération

Le mardi 12 avril, vers 9h20, un véhicule de l’avant blindé de la force BARKHANE a sauté sur un engin explosif alors qu’il faisait route vers Tessalit (Mali), provoquant la mort, sur le coup, du soldat de 1re classe Mickaël POO-SING et blessant trois autres membres de l’équipage.

Les trois soldats blessés, dont deux dans un état grave, ont été immédiatement transportés à Gao où ils ont été pris en charge par la structure chirurgicale militaire française.

Malgré les soins qui leur ont été prodigués, le maréchal-des-logis Damien NOBLET et le brigadier Michael CHAUWIN sont décédés des suites de leurs blessures dans la soirée du 12 avril.

(source : Armée de Terre).

Les anciens combattants et la population ont rendu hommage aux trois militaires tués lors du passage du convoi funèbre sur le Pont Alexandre III, avant la cérémonie officielle aux Invalides.

L’UNP adresse ses très sincères condoléances à la famille et aux proches des victimes. Pensées à ses camarades blessés, pensées à tous les soldats qui, sur les différents théâtres d’opération, combattent pour que nous puissions vivre libre.

Attentats de Bruxelles : communiqué de l’UNP

Communiqué de l’UNP suite aux attentats commis à Bruxelles le 22 mars 2016

L’UNP apprend avec stupeur la lâche et odieuse attaque subie ce matin par la Belgique, pays frère aux relations si étroites avec la France.

Nos pensées vont vers les victimes et leurs familles. L’UNP assure la Belgique, son Roi, l’armée belge et les paras belges de toute sa compassion et de sa solidarité.

La France et la Belgique sont une nouvelle fois, comme ce fut souvent le cas dans l’Histoire, unies pour la défense des valeurs humaines, européennes et de liberté.

Dans le passé très récent, c’est à dire il y a quelques jours, nos deux pays ont collaboré pour éradiquer le Mal qui envahit l’Europe et menace notre liberté et notre civilisation.

Plus que jamais, les paras soutiennent les autorités des deux pays pour que toutes les mesures soient prises afin de gagner ce nouveau combat. Il faudra du temps, de la volonté et des sacrifices. Mais, ensemble, nous vaincrons ! La fraternité des parachutistes contribuera à cette victoire ! Nous sommes avec vous !

Pour le Président national,

Le général (2s) Patrice CAILLE

1er Vice-Président

Croix de l’aumônier para : souscription

Pour l’histoire : Cette croix est due à l’initiative du Père CASTA, aumônier du 1er Bataillon de Choc en Indochine (BMP n° 20755). Gérard LAGAUNE, dans son livre  » L’archange St Michel » (éditions Histoire et Héraldique, sept. 2010) raconte que, suite à l’opération Léa sur BAC-KAN, opération menée par la DBMP (1er, 3ème Bataillons du 1er R.C.P et 1er Bataillon Parachutiste de Choc) les… paras ayant récupéré des piastres argent les donnèrent au Padre qui fit faire les croix par un artisan local.

Les personnes intéressées par la souscription de cette croix d’Aumônier parachutiste sont priées de contacter Jean-Pierre MOULIN à l’adresse courriel suivante : jean-pierremoulin@orange.fr ou au tel. 06 61 74 97 02.

Section UNPCroix 410 de BLOIS – Loir & Cher.

Nota: Cette vente sera effectuée sans aucun profit pour les acteurs de l’Entraide Parachutiste, la FNAP ainsi que la section support de l’U.N.P.

Accident du 1er RCP : communiqué du Général Cambournac

Communiqué du Général Cambournac :

L’Union Nationale des Parachutistes, apprenant l’accident qui a frappé ses jeunes camarades du 1er RCP victimes d’un accident de circulation, souhaite aux blessés un prompt rétablissement et assure toute la communauté parachutiste de Pamiers de ses pensées fraternelles et chaleureuses.

Thierry CAMBOURNAC,

Général d’armée (2s), Président de l’UNP

 

 

Pour info :

Mardi 1er mars, douze militaires du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes de Pamiers, en Ariège, ont été blessés lorsque le camion dans lequel ils circulaient a quitté la route, au niveau d’un rond-point à Saint-Projet, dans le Tarn-et-Garonne. Trois d’entre eux sont sérieusement touchés. Le véhicule est tombé dans un petit ravin. Les soldats étaient en formation au camp de Caylus, à quelques kilomètres des lieux de l’accident. Une enquête a été ouverte pour en déterminer les causes.

Centenaire du général Bigeard

C+®r+®monie_G+®n+®ral_Bigeard_2016_128

Le général Cambournac à Fréjus.

Le 14 février, deux cérémonies ont eu lieu pour célébrer le centenaire de la naissance du général Marcel Bigeard, décédé le 18 juin 2010 : la première à Fréjus, où reposent ses cendres et la seconde à Toul, sa ville natale. Le général Cambournac était présent à Fréjus et il était représenté à Toul par le général Peter.

Texte de l’allocution : Allocution_100ans_Bigeard

Article paru dans « L’Est républicain » du 15 février 2016 :hommage a BIGEARD

Photos : http://union-nat-parachutistes.org/galerie-photos/

Toul_006

Toul : entrée des drapeaux dans la cathédrale.

Communiqué du Général Cambournac

Chers présidents, chers adhérents

En ma qualité de président de l’UNP, il ne m’appartient pas de me prononcer au fond sur les événements de ce week-end.

En revanche, il est de ma responsabilité de veiller à ce que l’Union Nationale des Parachutistes respecte strictement ses statuts et son objet social et ne s’engage que sur les sujets qui en relèvent.
Devant les nombreux mails internes à l’Union qui se rapportent à ce sujet, je réitère avec vigueur que l’UNP n’est pas et ne sera pas partie prenante à ces évènements et qu’aucun de ses membres ne peut se prévaloir de son appartenance à l’UNP dans ces circonstances.

J’ajoute que sur ce point j’ai recueilli l’avis du général Cann et du général Chazarain qui l’un et l’autre ont approuvé ma ligne directrice et m’ont encouragé à faire preuve dans cette question de la plus grande fermeté.

Thierry CAMBOURNAC
général d’armée (2s)
président de l’UNP

Décès de Monique Laroche-Machavoine

Laroche-MachavoineMonique LAROCHE-MACHAVOINE nous a quittés le 23 janvier. Monique Laroche, épouse Machavoine, était une parachutiste française née en 1929.

Elle débute dans cette discipline en 1945 porte de Choisy sur une tour d’initiation, âgée de 16 ans. En 1949 elle est licenciée au centre de Saint-Yan, où elle passe ses brevets d’état à partir de 1950 pour devenir la première française moniteur.  Monique a été à l’époque l’unique femme à intégrer la 1ère demi-brigade parachutiste SAS, sous les ordres du commandant CHATEAU-JOBERT, de ce fait seule femme à intégrer à l’époque une unité TAP.

Elle est recordwoman mondiale d’altitude en saut avec ouverture retardée le 6 octobre 1951 (à 4 235 mètres pour une ouverture à 400 mètres du sol : distance parcourue en chute libre de 3 622 mètres). Elle devient championne du monde du combiné à Bled en 1951 (1re édition). Son pendant masculin est alors Pierre Lard.

En 1953, elle est championne de France toutes catégories à Saint-Yan (gent masculine incluse), récidivant en lieu et place en 1954 en voltige, toujours hommes et femmes confondus.

Précurseur avant l’heure de la chute à plat, elle effectue le premier saut mondial en couplé avec Léo Valentin en 1955, puis quitte l’équipe de France en 1960.

Son ultime saut a lieu en 2002.

Monique était chevalier de la Légion d’Honneur, décoration que lui a remise l’ancien CEMA le général François MAURIN, et décorée de la médaille de l’aéronautique au titre des armées.

DLP lui a consacré un article dans son numéro 209 (juillet 2009).